Amour, espérance ! Deux mots qui ont guidé le week-end katimavik de la région sud-ouest

Pour la deuxième année consécutive, l’Abbaye de Sablonceaux accueillait le week-end Katimavik de la région sud-ouest de L’Arche en France. 150 personnes ont répondu à l’invitation des communautés de L’Arche. Elles ont été rejoint par près de 300 personnes le dimanche après-midi lors d’un partage avec Anne-Dauphine Julliand ouvert à tous.

"Une amie m’en a parlé", "j’ai entendu une annonce par mon diocèse", "j’avais entendu parler de L’Arche", "j’avais envie de découvrir L’Arche mais je ne savais pas trop comment faire", "j’ai vécu le katimavik 2011 et je n’aurais manqué de nouveau rendez-vous pour rien au monde"… les raisons de participer à un week-end Katimavik sont diverses, mais une même envie anime ces jeunes et moins jeunes : aller à la rencontre de l’autre, de la différence. Une règle pour bien profiter du week-end : accepter de se laisser déplacer, bousculer et de nouer des liens.

Au programme de ces deux jours : des témoignages, des temps d’échanges, des temps de détente, des temps de prière, le tout avec beaucoup de chants et de musique.

Les grands témoins invités pour cette édition 2013 étaient 

  • Anne-Dauphine Julliand, auteure de Deux petits pas sur le sable mouillé, livre autobiographique dans lequel elle évoque son expérience de mère d’une petite fille, Thaïs, atteinte d’une maladie génétique orpheline (détectée à l’âge de deux ans). Elle y raconte son amour pour sa fille, l’engagement de la famille, des amis aux côtés de son mari, de ses deux autres enfants et d’elle-même.
  • Les Franciscains du Bronx du Renouveau, une communauté religieuse fondée en 1987 et qui s’est mise au service des plus pauvres du quartier du Bronx.

 Abbaye de Sablonceaux Groupe WE Katimavik SO 2012  Un père franciscain du Bronx

 Une leçon de vie et d’espérance

 Anne-Dauphine JulliandLe témoignage d’Anne-Dauphine Julliand sur le thème « Appelés au bonheur, appelés à l’Espérance », sa sincérité, la simplicité de ses mots sont allés droit au cœur de chacun. Sans nier la difficulté, la tristesse de ce qu’elle et ses proches ont vécu et vivent encore, Anne-Dauphine a parlé « d’espérance et d’amour ».
Pour le Père Bertrand Monnard, Anne-Dauphine a transmis la lumière à l’assistance : en leur donnant la vie, « Anne-Dauphine a mis sa petite Thaïs et ses autres enfants dans la lumière du monde et en nous transmettant, avec la plus grande des confiances, la grande vie de Thaïs, elle transmet de nouveau cette lumière. Anne-Dauphine redonne vie, encore et toujours, à sa fille, et nous permet ainsi de rallumer notre volonté, notre Foi, notre Espérance. »
« En nous montrant le chemin que son mari et elle ont fait pour accueillir le handicap, Anne-Dauphine nous invite à accueillir l’instant présent, à vivre chaque instant comme il est donné. Lors des échanges du dimanche, elle nous a aussi rappelé combien il était important de communiquer au sein d’un couple, d’exprimer sa souffrance et d’écouter la souffrance et la peine de l’autre. » (Jean-Baptiste Comoy, bénévole et administrateur de L’Arche à Cognac)
Pour les personnes accueillies, ce témoignage a parfois rouvert ou rendu plus saillante des blessures mal guéries. Le sentiment d’injustice, le poids de la question sans réponse « pourquoi ? pourquoi moi ? pourquoi moi je n’ai pas eu des parents et/ou des frères et sœurs qui m’ont donné tout cet amour ? ». Ce WE Katimavik est l’occasion pour eux, par les multiples temps de partage de continuer leur chemin pour accepter de ne plus chercher le pourquoi mais juste d’accepter de vivre au mieux la situation.

Message d'Anne-Dauphine Julliand
Je n’oublierai jamais ce week-end. J’ai été profondément bouleversée par la peine, par la joie, par la foi que j’ai éprouvée tout au long de ces deux jours. Vous êtes, vous tous à l’Arche, de grands témoins de l’Amour de Dieu. Merci ! Loïc a regretté de ne pouvoir être là. Nous avons hâte de participer au colloque de Nantes. Et de toucher à nouveau du bout des doigts, ou plutôt du cœur, le Ciel, grâce à vous. Avec toute mon amitié

 
Des histoires d’amitié

 « J'emploie le mot "amis" d'une façon qui n'est pas anodine car, une nouvelle fois, il m'a été donné de revivre cet accueil si extraordinaire de L'Arche: un accueil en toute simplicité où la confiance est accordée au premier regard; un accueil délicat et attentionné. Oui, le mot "amis" définit bien, selon moi, les liens qui nous unissaient lors de ce week-end où la confiance était au cœur de nos échanges. Nous nous confions nos peines, nos larmes, nos joies et nos rires. Nous nous confions nos expériences. Nous confions nos amitiés et nos vies au Christ lors de la veillée. » ainsi témoigne Amélie, étudiante venue de Paris.

Chaque participant faisait partie d’un groupe de partage d’une dizaine de personnes : des personnes handicapées, des membres de L’Arche, des jeunes, des accompagnants, des amis. Chaque groupe se retrouvait deux fois par jour. Jean-Baptiste était animateur d’un de ces groupes. Il a constaté la transformation de chacun au cours de ces échanges, à commencer par lui-même. « Nous nous sommes apprivoisés au fur et à mesure. Une des personnes du groupe, autiste, ne parlait pas (nous avons appris par son accompagnatrice qu’il ne parlait pas depuis des années). Au début nous avons attendu sa parole en silence, reposant des questions, puis nous avons appris à lire son expression, nous avons noté les petits gestes.
Je me suis retrouvé à côté de lui lors du Lavement des pieds. Il a fait lavé les pieds de la personne qui le protège et l’accompagne depuis longtemps. Son visage exprimait tant de joie, de reconnaissance. Nous avons communiqué au-delà des mots. Et si je me suis demandé à certains moments « est-ce qu’il comprend ce qu’il se passe, ce que nous vivons ? », la réponse était évidente : « oui, il partage tout autant que nous l’intensité de qui est donné et reçu pendant ces deux jours. »

« C'est un bain de fraicheur évangélique, comme une retraite spirituelle, où nous sommes remis devant l'essentiel : la relation. Nous l'avons vécu à travers la rencontre de l'autre, les temps de prière et tout particulièrement à travers les témoignages. » (Père Bertrand Monnard)

La spontanéité des personnes handicapées, leur capacité à créer du lien en a étonné plus d’un qui ne connaissait ni L’Arche ni le handicap. Leur joie de vivre si communicative, notamment lors des moments de jeux, de chants entraine tout le monde.

Pour Guillemette, venue de La Rochelle, ce fut un week-end de découverte, de partage, plein de bonheur, d'amour et d'espérance ! Des témoignages bousculants, poignants et profonds! Une belle leçon de vie! Ombeline venue de Toulouse espère quant à elle « pouvoir faire fructifier tout ce qu’elle a appris et reçu, lors de ces moments riches, profonds, conviviaux, merveilleux, à jamais gravés dans son cœur. »

« De ce week-end, je retiendrai que l'Amour rend la vie et qu'être heureux est un état qui est accessible à tous. Il suffit juste de le vouloir, de laisser entrer la lumière pour qu'elle absorbe l'ombre. Je retiendrai aussi qu'il ne nous faut pas oublier que l'ombre rend la lumière encore plus intense, que nos blessures nous transforment et nous rendent plus forts. » Amélie

Katimavik sud ouest 2012

Le 18 décembre 2012

Les autres actualités

Journée de visite au Lycée Sainte Marthe Chavagne à Angoulême

Journée de visite au Lycée Sainte Marthe Chavagne à Angoulême

25 janvier 2018

Voici le témoignage de 2 étudiantes en BTS de Sainte-Marthe Chavagne à Angoulême "Cela fait...

En savoir plus

Une journée dans des classes de philo à Poitiers

Une journée dans des classes de philo à Poitiers

22 janvier 2018

Pascal, Patrick, Frédéric, David et moi-même sommes allés au lycée Isaac de l’Etoile afin de...

En savoir plus

Un match de rugby bien divertissant !

Un match de rugby bien divertissant !

11 janvier 2018

Un beau match d’ovalie avec le Stade Rochelais « Ce dimanche 29 octobre 2017, nous sommes allés...

En savoir plus

Une belle Journée des Assistants en Novembre 2017 !

Une belle Journée des Assistants en Novembre 2017 !

04 janvier 2018

Journée des assistants du samedi 18 novembre 2017 à la Merci Nous étions 90 assistants,...

En savoir plus

60 printemps et des canards !

60 printemps et des canards !

30 novembre 2017

Ce dimanche 27 octobre, la salle de l’Oasis de L’Arche La Merci s’est placée sous le signe des...

En savoir plus

Sur les chemins de St Jacques de Compostelle !

Sur les chemins de St Jacques de Compostelle !

29 novembre 2017

Chaque année, un groupe d’une vingtaine de personnes de L’Arche La Merci, parti initialement d’...

En savoir plus