L’Arche, un signe de solidarité ou de fraternité ?

Article d'Olivier Lemaître, responsable de L'Arche La Merci à paraître dans le bulletin du Doyenné (avril 2013)

Jean VANIER, co-fondateur de L’Arche en 1964 avec le père Thomas PHILIPPE, clame que les communautés de l’Arche ne sont pas la solution qui permet à des personnes handicapées d’exister dans notre société. Il précise qu’elles sont un véritable signe pour notre société. Mais quel signe ?

Une communauté de L’Arche est un lieu de vie et de travail qui rassemblent des personnes ayant un handicap mental et celles et ceux qui s’engagent auprès d’elles. Conçue sur un mode communautaire, L’Arche est profondément inspirée par l’Evangile. Nous avons des temps de travail, de fête, de célébration, de tension, de pardon, d’accueil, de visite, de partage…

C’est indiscutablement la personne qui est première. L’intuition initiale de Jean VANIER est avant tout centrée sur l’écoute de la personne. En fait, la vie dans une communauté est semblable à celle d’une famille où nous avons la chance de toucher la présence de Dieu dans notre quotidien. Encore faut-il prendre le temps de le percevoir et, comme dans toute famille, cela n’est pas une évidence.

Les plus fragiles ont le pouvoir extraordinaire de nous rappeler la profondeur des liens que des êtres humains peuvent échangés. Ils mettent devant nos yeux la nudité de l’être humain. Une nudité qui permet de se désencombrer des codes du paraître, de la recherche d’intérêt personnel dans la relation.

En décembre dernier, Jacques a quitté La Merci où il a passé 35 années pour rejoindre la résidence médico-sociale de Jarnac. Trente-cinq années avec des personnes qu’il n’a pas choisies et qui sont devenues ses sœurs et ses frères grâce à une attitude de partage et d’acceptation de l’autre tel qu’il est. Aujourd’hui, la résidence médico-sociale de Jarnac avec laquelle nous partageons la même vision de l’Humain découvre que Jacques a une famille de près de 200 membres. Comme dans toutes les familles, les liens sont plus ou moins forts mais ils sont authentiquement fraternels.

Alors oui, L’Arche est un signe. Le signe qu’il est possible de donner un sens au mot Fraternité que la France a la chance d’avoir inscrit dans sa devise. Mais il est vrai que c’est un mot qui est relégué voire ignoré derrière les beaux mots « Liberté » et « Egalité ». « Liberté » et « Egalité » ont une réalité juridique, politique et médiatique. « Fraternité » est devenue l’apanage des sphères privées, religieuses et émotives. En réalité, avec notre République qui se veut laïque, Fraternité est rendu le synonyme d’un autre mot : « Solidarité ». Le philosophe Bruno MATTEI a écrit un article dans le journal Le Monde intitulé : « La République n’est pas fraternelle ». Il affirme qu’il y a une confusion entre « Solidarité » et « Fraternité ». Sans vouloir opposer ces deux notions, nous pouvons reconnaître que la solidarité convient mieux à notre société matérialiste. Rendons grâce pour tous ces élans de générosité qui permettent à des milliers de nos concitoyens de manger, se vêtir et se loger. Mais la fraternité qui s’incarne davantage sous le signe de l’authenticité de la relation ne doit pas se cacher. Osons voir dans notre prochain, quel qu’il soit, une sœur, un frère.

Le philosophe Alexandre JOLLIEN nous interpelle lorsqu’il demande à son entourage d’éviter d’agir par pitié. Effectivement, sommes-nous seulement appelés à être frère de celui qui est affamé, dans la misère, malade, handicapé ?

Martin LUTHER KING lançait un appel à la société américaine : « apprenons à vivre ensemble de façon fraternelle ! »

Charles PEGUY souhaitait que notre devise devienne : « Fraternité, Liberté et Egalité. »

Et nous ? L’Arche est un des exemples où la fraternité est expérimentée par tous ceux qui sont appelés à y vivre. Mais chacun, là où il est, ne reçoit-il pas la même invitation ? « De qui suis-je appelé à être le Frère ? » Quel bel enjeu pour notre société !

Le 11 avril 2013

Les autres actualités

Amour, espérance ! Deux mots qui ont guidé le week-end katimavik de la région sud-ouest

Amour, espérance ! Deux mots qui ont guidé le week-end katimavik de la région sud-ouest

18 décembre 2012

Pour la deuxième année consécutive, l’Abbaye de Sablonceaux accueillait le week-end Katimavik de la...

En savoir plus

Témoignage au Collège Isaac de L'Etoile

Témoignage au Collège Isaac de L'Etoile

14 décembre 2012

A l'invitation de l'aumonerie, jeudi 13 décembre, David, responsable assistants, 3 personnes...

En savoir plus

Le foyer Epheta fête ses 20 ans, pile 20 ans après.

Le foyer Epheta fête ses 20 ans, pile 20 ans après.

20 novembre 2012

Epheta s'ouvre et accueille 70 amis pour fêter ses 20 ans.

En savoir plus

Le foyer Katimavik fête ses 40 ans

Le foyer Katimavik fête ses 40 ans

26 octobre 2012

Le Foyer Katimavik – mot esquimau signifiant « lieu de rencontre » - était en fête, le samedi 22...

En savoir plus

Weekend Katimavik 2012 avec Anne-Dauphine JULLIAND

Weekend Katimavik 2012 avec Anne-Dauphine JULLIAND

22 juillet 2012

Appelés au bonheur, appelés à l’espérance!, avec le grand témoin Anne-Dauphine Julliand.

En savoir plus

Le week-end régional sud-ouest

Le week-end régional sud-ouest

14 juillet 2012

Le week-end du 1er Juillet, toutes les communautés de L’Arche de la région Sud-Ouest étaient...

En savoir plus